a A

Glossaire

  • Displaced Persons / personnes déplacées

    Abréviation: DP

    On appelle « Displaced Persons » ou « personnes déplacées » les personnes qui, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ont été libérées des camps de concentration, du travail obligatoire et en partie de leur captivité en tant que prisonniers de guerre. Ces personnes ont été soit logées dans des camps DP ou rapatriées, soit elles ont émigré.

  • Geheime Staatspolizei / Police secrète d’Etat

    Abréviation: Gestapo

    La police secrète d'État (Gestapo) était la police politique de l’État nazi et représentait, par conséquent, un instrument central de la terreur national-socialiste. Créée en 1933, la Gestapo a été constituée à partir de la police politique de la République de Weimar. À partir de 1939, elle fut intégrée à la IVe division de l’Office central de la sécurité du Reich. Son champ de compétence comprenait la lutte systématique des opposants - réels ou présumés - au régime nazi, la persécution et la déportation des Juifs ainsi que la surveillance des travailleurs forcés étrangers. La Gestapo disposait de larges pouvoirs exécutifs, lui permettant notamment d’ordonner la mise en détention de protection (dite « Schutzhaft ») en prison ou en camp de concentration, sans nécessiter de décision judiciaire.

  • Premiers camps de concentration

    Les premiers camps de concentration, souvent dénommés aussi camps de concentration sauvages », ont été ouverts à partir de mars 1933. Il s’agissait en général de camps éphémères, sans caractère systématique, installés sur des sites déjà existants. Leur durée ne fut souvent que de quelques mois. Ils dépendaient en général de la SA ou de la Gestapo. Ils furent remplacés par les camps de concentration systématiques mis en place ultérieurement. Dachau, camp de concentration de la première heure, a servi de prototype pour l’ensemble du système concentrationnaire.

  • Prisonniers de guerre

    Les prisonniers de guerre des armées alliées furent souvent astreints au travail forcé. L’ITS ne renferme de documents sur les prisonniers de guerre que dans le cadre de leur affectation au travail forcé. En général, il n’est pas du ressort de l’ITS de délivrer des renseignements ou de faire des recherches sur les prisonniers de guerre.

  • Procès devant les tribunaux militaires

    L’ITS conserve dans ses archives des copies de documents relatifs à des procès ayant eu lieu devant des conseils de guerre et des tribunaux militaires, notamment des copies des procès de Nuremberg. Ces derniers sont constitués d’une série de procès intentés par les Alliés après la Seconde Guerre Mondiale contre les responsables politiques, militaires et économiques de l’élite nazie. En outre, les archives de l’ITS renferment quelques rares documents du temps de guerre relatifs à des procès intentés contre des auxiliaires volontaires des territoires occupés par l’Allemagne.