a A

L’International Tracing Service (ITS)

L’International Tracing Service (ITS) est un centre d’archives et de documentation sur les persécutions nazies et la libération des survivants. Sur la base de plus de 30 millions de documents, il procure aux anciens persécutés et à leurs descendants des informations sur l’incarcération, le travail forcé ainsi que sur l’assistance des Alliés dans l’après-guerre. Les archives servent également de base pour la recherche et l’éducation.

  • Ces archives, servant à la réparation des torts causés aux victimes et à leurs familles, puissent-elles constituer un avertissement aux générations futures pour que plus jamais pareil malheur ne s’abatte sur l’humanité.

    Citation tirée de l’acte de disposition rédigé en trois langues et emmuré le 20 août 1952 lors de la fête de fin de travaux du bâtiment principal de l’ITS.

    Pour réaliser ces tâches, une collaboration internationale a été développée entre les mémoriaux, services d’archives et instituts de recherche. L’ITS sauvegarde la mémoire des victimes de l’Holocauste ainsi que des crimes nazis et apporte une contribution à la culture du souvenir. Depuis 2013, les documents originaux conservés dans ses archives font partie du patrimoine documentaire mondial de l’UNESCO « Mémoire du monde ».

    La dénomination toujours en vigueur aujourd’hui de « International Tracing Service » a été donnée à l’institution le 1er janvier 1948. Le travail de l’ITS a été, dans un premier temps, soumis au contrôle des forces alliées, puis à partir de 1955 à celui d’une Commission Internationale.

    L’ITS documente le sort de millions de victimes dont il est important de conserver la mémoire. Il est, en conséquence, particulièrement attaché aux valeurs constituées par la démocratie, la liberté, la dignité humaine et la tolérance. L’ITS considère qu’il est de son devoir de s’engager en faveur de ces principes et tient à les renforcer par son travail.

     

Financement et fondements juridiques

Les missions actuelles de l’ITS sont fixées par l’Accord de Berlin du 9 décembre 2011. L’institution est financée par la Déléguée du gouvernement fédéral à la culture et aux médias (BKM).

En savoir plus

Histoire de l‘ITS

Les origines de l’ITS remontent à l’année 1943, lorsqu’un service spécial de la Croix-Rouge britannique commença à enregistrer les victimes des nazis disparues. Vous trouverez ici des informations sur l’histoire de l’ITS.

En savoir plus