a A

Organisation

La photo montre une peinture murale des années 1950 avec l’inscription « Plus jamais » dans différentes langues

Peinture murale de l’ITS datant des années 1950.

Même si son siège se trouve en Allemagne, l’International Tracing Service (ITS) n’en reste pas moins une institution à caractère international. Cela apparaît notamment au niveau de sa direction : par l’intermédiaire de la Commission Internationale, des représentants de onze pays sont impliqués dans les décisions concernant l’ITS. La Commission Internationale attache beaucoup d’importance à ce que la direction soit entre les mains de personnalités internationales éminentes.

  • La Commission Internationale

    La Commission Internationale émet et supervise des directives quant au travail de l’ITS, tout en agissant dans l’intérêt des anciens persécutés. Elle s’appuie, pour ce faire, sur l’Accord de Berlin signé le 9 décembre 2011, qui a remplacé les Accords de Bonn de 1955 ainsi que l'amendement de 2006. Elle est constituée des représentants des gouvernements de ses onze États membres (classés suivant l’alphabet anglais) :

    • Belgique
    • France
    • République fédérale d'Allemagne
    • Grèce
    • Israël
    • Italie
    • Luxembourg
    • Pays-Bas
    • Pologne
    • Grande-Bretagne
    • États-Unis d’Amérique

    Conformément à l’Accord de Berlin, la Commission Internationale a pour rôle d’assurer la coordination entre les gouvernements représentés en son sein pour les questions relatives à l’ITS et d’émettre des directives relatives aux opérations de l’ITS, notamment en ce qui concerne l’accès aux archives et documents détenus dans ses locaux.

    L’Luxembourg a repris la présidence de la Commission Internationale lors de la réunion annuelle de 2016. Le Président de la Commission est Monsieur Dr Paul Dostert :

    Dr Paul Dostert
    e-mail

  • Nouvel énoncé de la mission de la Commission Internationale pour l’ITS

    "To preserve, conserve and open up the ITS archives to public access; to modernize and make more effective its services to Nazi victims and Holocaust survivors and those who seek to trace the fate of family members persecuted by the Nazis and their allies; and to integrate the ITS into the European and international network of research and educational institutions focused on Nazi persecution, the Holocaust forced labor and displaced persons."

  • Le partenaire institutionnel

    Depuis le 1er janvier 2013, les Archives fédérales allemandes sont le partenaire institutionnel de l’ITS. Conformément à l’Accord de Berlin, l’ITS doit être conseillé par un partenaire institutionnel dans les questions portant sur la conservation des fonds, la coopération avec des entreprises prestataires, le perfectionnement des applications archivistiques ainsi que sur d’autres thèmes d’ordre archivistique et administratif. Les modalités de cette collaboration sont définies par un Accord de partenariat conclu pour une durée de cinq ans. Tout comme le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le partenaire institutionnel de l’ITS a un statut d’observateur permanent lors des réunions de la Commission Internationale.

    Le partenariat avec les Archives fédérales se manifeste au travers de rencontres et de discussions techniques régulières.

  • La Directrice

    Conformément à l’Accord de Berlin, la Directrice ou le Directeur est recruté(e) et nommé(e) par la Commission Internationale. Il/elle a pour fonction de diriger l’ITS dans le sens souhaité par la Commission. Cette position est occupée pour une période de cinq ans, renouvelable une fois pour cinq années supplémentaires.

    La nouvelle directrice de l’ITS est, depuis janvier 2016, Floriane Hohenberg, une experte française en matière de droits de l’homme disposant d’une expérience probante dans les échelons supérieurs d’organisations internationales, et que la Commission Internationale a nommée en 2015.

    Son prédécesseur, le Professeur Dr Rebecca Boehling, était la première directrice à être recrutée directement par la Commission Internationale. 

  • Le personnel

    Le 1er janvier 2016, l’ITS employait 268 collaboratrices et collaborateurs à temps complet ou partiel, y compris la directrice. 

    En raison de son orientation internationale, l’ITS accorde une grande importance à employer du personnel de nationalité étrangère. Il compte ainsi, dans son équipe, notamment des personnes originaires de Belgique, France, Italie, Autriche, Pologne, Portugal, des USA et de Russie.

    La convention collective en vigueur pour les collaboratrices et collaborateurs de l’ITS est celle des employés auprès des forces armées stationnées sur le territoire de la République fédérale d'Allemagne - TV AL II.